Si Senna n’était pas mort…

Le 1er mai 1994, Grand Prix de Saint Marin. La course vient de reprendre après l’intervention de la voiture de sécurité. Les pilotes entament le sixième tour. Ayrton Senna, sur sa Williams-Renault, devance Michael Schumacher sur sa Benetton-Ford. Les deux pilotes arrivent à fond dans l’effrayante courbe de Tamburello qu’ils négocient sans encombre…   Après…