Le jour où…le Maroc a accueilli un Grand Prix de F1

Peu de temps après son indépendance, le Maroc a été le premier pays africain à accueillir un Grand Prix comptant pour le championnat du monde de Formule 1. Cette seule édition dans l’histoire de la discipline a été décisive pour l’obtention des titres de la saison 1958.

La saison 1958 de Formule 1 a été dominée par les Britanniques et le titre doit se jouer lors de la dernière course, la onzième de l’année. La discipline s’apprête également à couronner pour la première fois un écurie pour « la coupe des Constructeurs ».

Pour clore la saison, les organisateurs du championnat ont choisi de poser leurs valises au Maroc, pour le premier Grand Prix du Maroc officiellement inscrit au championnat du monde.

Une course hors-championnat avait déjà été organisée en 1957, en guise de répétition générale, sur le circuit routier de Ain-Diab à Casablanca. Cette édition s’étant bien déroulée, la F1 poursuit donc son engagement avec le Maroc pour la saison 1958, sur le même circuit, d’une longueur de 7,618 km.

Avant d’arriver sur le sol africain, seuls deux pilotes peuvent encore être titrés : Mike Hawthorn sur Ferrari, qui n’a remporté qu’une course mais à fait montre d’une régularité sans faille et Stirling Moss, au volant de sa Vanwall, qui a remporté trois courses mais a subit de nombreux abandons.

Le 19 octobre après-midi, le premier Grand Prix du Maroc est lancé, sous les yeux, notamment, du roi Mohammed V et de son fils.

Moss, parti en pole position, ne quittera jamais la première place et ira remporter une victoire facile, ponctuée par le meilleur tour en course qui, à cette époque aussi, rapporte un point.

Mais pour être titré et malgré la victoire, le pilote Vanwall devait espérer que son rival, Hawthorn, ne termine pas mieux que troisième.

C’était sans compter sur la stratégie d’équipe mise en place par Ferrari, qui a intimé l’ordre à Phil Hill, alors dans sa première saison de F1, de laisser passer son équipier britannique pour s’assurer de la deuxième place, synonyme de titre.

Vanwall a bien essayé de jouer en équipe pour empêcher Hawthorn de terminer en deuxième position, mais la fiabilité des monoplaces britanniques et de leur moteur ont eu raison de cette stratégie.

Tony Brooks voit son moteur partir en fumée au 29ème tour. David Yorke, le directeur sportif de l’équipe britannique, ordonne alors à son troisième pilote, Stuart Lewis-Evans, de partir à la chasse des Ferrari. Malheureusement, pour l’infortuné pilote britannique, son moteur rend également l’âme et s’embrase soudainement dans un feu impressionnant dont les flammes atteignent le pilote.

Stuart Lewis-Evan arrive à s’extraire de sa monoplace mais, au lieu de se rouler par terre pour éteindre les flammes qui sont en train de consumer sa combinaison, il se met à courir en direction des commissaires. Très grièvement brûlé, Lewis-Evan décédera six jours plus tard de ses blessures.

Cet accident mortel mettra un terme à la présence de Vanwall en Formule 1, qui remporte néanmoins la Coupe des Constructeurs alors que Mike Hawthorn devient le premier britannique champion du monde de la discipline.

Le Grand Prix du Maroc n’apparaîtra plus dans dans le calendrier mondial. La piste, peu sécurisée, comme de nombreuses autres à l’époque, a été le théâtre de nombreux accidents durant la Grand Prix. Outre deux des pilotes Vanwall, Olivier Gendebien et François Picard furent également grièvement blessés dans un accrochage.

Depuis quelques années, la F1 songe à faire son retour sur le sol africain et le Maroc est régulièrement cité pour accueillir de nouveau un Grand Prix inscrit au championnat sans que le projet ne soit concrétisé pour le moment.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.