Les championnats à demi-points : la saison 1975

Cette année, les classements des championnats pilotes et constructeurs comporteront, selon toute vraisemblance, des demi-points. L’occasion rêvée de faire un tour dans l’histoire de la discipline pour trouver d’autres saisons où cette particularité a eu lieu.

Suite à l’arrêt du Grand Prix de Belgique après seulement trois tours derrière la voiture de sécurité, il est fort probable que les champions du monde cette saison soient crédités d’un total de points peu commun, avec un chiffre à virgule.

Mais dans la grande histoire de la Formule 1, d’autres saisons ont déjà connu cette curiosité réglementaire, pour des raisons tout à fait diverses.

Le Grand Prix d’Espagne 1975

La course organisée sur le circuit urbain de Montjuïc, à Barcelone, est restée dans l’histoire pour plusieurs événements, heureux et malheureux.

L’ambiance autour du troisième Grand Prix de cette saison 1975 a été très pesante dès le début du week-end. De nombreux pilotes remettent en cause, à juste titre, la sécurité sur ce tracé désuet aux glissières de sécurité mal fixées et aux services d’interventions mal formés et inadaptés.

Emerson Fittipaldi, champion du monde en titre, est le premier pilote à mener la fronde en menaçant de ne pas concourir si des modifications ne sont pas apportées pour garantir la sécurité des pilotes et des spectateurs.

Les organisateurs feront bien quelques efforts mais ils ne seront pas jugés suffisant aux yeux des pilotes qui, malgré leur mécontentement, participeront cependant à l’épreuve sous la pression de la FOCA. En signe de protestation, Emerson et Wilson Fittipaldi mais également Arturo Merzario, se retireront volontairement en début de course après avoir pris le départ.

La course, marquée par de nombreux accrochages et incidents, n’ira cependant pas à son terme. Elle sera interrompue au 29ème tour après l’impressionnante sortie de piste de Rolf Stommelen, trois tours plus tôt, qui verra l’aileron arrière de sa Embassy-Hill se détacher en pleine ligne droite.

L’infortuné pilote allemand finira sa course de l’autre coté des rails de sécurité, fauchant plusieurs personnes. Quatre seront tuées sur le coup et une dizaine d’autres seront blessées dont une qui décédera à l’hôpital. Stommelen s’en sortira miraculeusement vivant mais avec de nombreuses blessures aux jambes et aux bras.

Seule notre positive de ce Grand Prix remporté par Jochen Mass, la sixième place de Lella Lombardi, seule femme à ce jour a avoir inscrit un point dans l’Histoire de la Formule 1, en l’occurrence un demi-point, puisque seule la moitié a été attribuée, moins de 75% des tours ayant été effectués.

Le Grand Prix d’Autriche 1975

La saison 1975 aura donc connu deux Grands Prix interrompus avant leur terme et distribuant ainsi la moitié des points aux six premiers.

En Autriche, ce sont des conditions météos désastreuses qui ont eu pour conséquence l’arrêt de la course au 29ème tour, saluant la seule et unique victoire de Vittorio Brambilla sur sa March orange flanquée du numéro 9.

Le Grand Prix a pourtant bien failli ne pas avoir lieu, des trombes d’eau s’abattent sur l’Österreichring au moment du départ, obligeant les organisateurs à décaler celui-ci de 45 minutes.

La piste autrichienne, très rapide et plutôt dangereuse dans des conditions sèches, devient une véritable patinoire une fois détrempée.

Durant le week-end, de nombreux incidents viendront émailler les séances, dont celui de Wilson Fittipaldi lors des qualifications, qui forcera le Brésilien à déclarer forfait pour la course, et celui de l’Américain Mark Donohue lors du warm-up du dimanche matin, qui aura des conséquences malheureuses quelques jours plus tard…

Profitant d’une accalmie, la course est lancée mais de nombreux incidents mécaniques viendront chambouler son déroulement qui met en lumière Brambilla, dominateur et extrêmement rapide dans ces conditions.

L’Italien se trouve en tête avec une vingtaine de seconde d’avance sur James Hunt (Hesket) au moment de l’arrêt de la course.

En effet, une nouvelle averse s’abat sur le circuit au 29ème tour, forçant le directeur de course à stopper cette dernière, sous la pression des pilotes qui réclamaient depuis plusieurs tours une telle décision.

Interrompue avant les fameux 75% de tours effectués, la course n’attribuera donc que la moitié des points pour les six premiers.

Malheureusement, la course sera endeuillée deux jours plus tard par le décès de Mark Donohue, victime d’une sévère hémorragie cérébral à l’hôpital consécutive à son accident du dimanche matin. On apprendra également le décès d’un commissaire de course, fauché par la March de l’Américain lors de sa sortie de piste.

Les autres épisodes :

Les années 50

Grand Prix de Monaco 1984 (à paraître)

Grand Prix d’Australie 1991 (à paraître)

Grand Prix de Malaisie 2009 (à paraître)

Une réflexion sur “Les championnats à demi-points : la saison 1975

  1. Pingback: Les championnats à demi-points : les années 50 | HORSPISTESF1

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.