Bilan 2020 : une saison historique

Que dire de cette saison 2020 si ce n’est qu’elle a été exceptionnelle ? En plein cœur de cette annus horribilis, de la joie de la victoire de Pierre Gasly en Italie à l’angoisse de l’accident de Romain Grosjean à Bahreïn, la Formule 1 nous a fait vivre d’intenses émotions.

2020 Sakhir Grand Prix, Saturday – Wolfgang Wilhelm

2020 Sakhir Grand Prix, Saturday – Wolfgang Wilhelm

Pour certains, cette saison 2020 a été la plus intéressante depuis des années et surtout depuis le début de l’ère hybride et de la domination de Mercedes à partir de 2014.

Factuellement, le résultat final de cette année ne voit pas une grande différence avec les précédentes puisque elle débouche sur un nouveau titre mondial de Lewis Hamilton et de son équipe.

Des chiffres qui affolent

Mais avec son septième titre mondial en poche, ses 95 victoires, ses 98 pole positons et ses 165 podiums, le champion du monde britannique se hisse au niveau et dépasse même souvent, la référence de la discipline : Michael Schumacher.

Son équipe n’est d’ailleurs pas en reste puisque Mercedes devient la première écurie à enchainer 7 couronnements d’affilée chez les Constructeurs et se place en troisième position dans le tableau des victoires en Grand Prix avec 115 succès, derrière les mythiques Ferrari et McLaren.

2020 British Grand Prix,Sunday - LAT Images

2020 British Grand Prix,Sunday – LAT Images

La France de retour au sommet

Nos pilotes tricolores ont également fait honneur à cette année exceptionnelle avec la première victoire d’un pilote français depuis 1996.

Pierre Gasly a fait retentir la Marseillaise sur l’historique tracé de Monza après avoir remporté de haute lutte une Grand Prix d’Italie qui est rentré dans les annales de la discipline pour son scénario dantesque et son résultat étonnant.

Au volant de sa modeste AlphaTauri, le Normand est venu balayer d’un coup de volant magistral les horribles derniers mois qu’il a vécu avec sa rétrogradation de Red Bull à Toro Rosso et la mort de son ami, Anthoine Hubert, en 2019.

De son côté, Esteban Ocon, après une saison rendu difficile suite à son année passée loin de la compétition, a également fait vibrer les fans français en fin de saison grâce à son excellente deuxième place lors du Grand Prix de Sakhir, qui est venu récompenser toute l’abnégation du pilote Renault et le mettre en confiance avant d’aborder sa collaboration au côté de Fernando Alonso en 2021.

F1 Grand Prix of Italy

MONZA, ITALY – SEPTEMBER 06: Race winner Pierre Gasly of France and Scuderia AlphaTauri celebrates on the podium during the F1 Grand Prix of Italy at Autodromo di Monza on September 06, 2020 in Monza, Italy. (Photo by Mark Thompson/Getty Images) // Getty Images / Red Bull Content Pool // SI202009060387 // Usage for editorial use only //

Romain Grosjean, miraculé

Dans un paddock encore marqué par le décès de Jules Bianchi en 2015, l’année 2019 avait été douloureuse avec la disparition du pilote français Anthoine Hubert lors de la manche belge du championnat de F2 le 31 août.

Mais en 2020, c’est bel et bien un miracle dont nous avons été témoin. Romain Grosjean s’est sorti avec des blessures minimes d’un horrible accident qui a vu sa Haas s’enflammer après s’être littéralement coupée en deux en s’encastrant dans le rail de sécurité du circuit de Sakhir suite à une sortie de piste.

L’image du pilote français s’extirpant des flammes après de longues secondes passées dans le brasier marqueront à jamais l’histoire du sport automobile, tout comme son retour dans le paddock, seulement quelques jours après l’accident, pour faire ses adieux à la Formule 1.

2020 Sakhir GP

BAHRAIN INTERNATIONAL CIRCUIT, BAHRAIN – DECEMBER 03: Romain Grosjean, Haas F1 returns to the paddock after his crash with his hand in a bandage during the Sakhir GP at Bahrain International Circuit on Thursday December 03, 2020 in Sakhir, Bahrain. (Photo by Andy Hone / LAT Images)

De belles surprises…

Mais des moments plus joyeux ont également été vécus cette année comme les premiers podiums de Lando Norris et Alexander Albon, ou encore la victoire de Sergio Pérez après une longue attente de 190 Grands Prix.

Son coéquipier chez Racing Point, Lance Stroll, a également pu fêter sa première pole position en Turquie, sur une piste au revêtement étonnant et dans des conditions météorologiques changeantes.

Des pistes étonnantes, il y en a eu son lot cette année avec le retour de l’Istanbul Park, justement, mais aussi des circuits d’Imola et du Nürburgring qui ont donné lieux à des courses dsputées. La Formule 1 est également sortie des sentiers battus en découvrant les pistes du Mugello et de Portimao qui ont forcées les pilotes et leurs équipes à déployer de nouvelles capacités d’adaptation.

GP PORTOGALLO F1/2020 -  VENERDÌ 23/10/2020

GP PORTOGALLO F1/2020 – VENERDÌ 23/10/2020 credit: @Scuderia Ferrari Press Office

…et des déceptions

Du côté des déceptions, il sera inutile de s’attarder sur la saison ratée de Ferrari et du nouvel échec de Valtteri Bottas dans sa volonté de ravir le titre pilote à Lewis Hamilton.

La pause hivernale ne sera pas de trop pour le Finlandais qui aimerait bien également faire oublier la brillante prestation de son équipier d’un week-end, George Russell, remplaçant au pied levé de Lewis Hamilton, souffrant du Covid, à Sakhir.

Nul ne doute également que Ferrari est déjà tournée vers 2021 avec l’espoir de redresser la barre avec Charles Leclerc et Carlos Sainz, qui se sont mis en valeur à plusieurs reprises cette années avec leurs écuries respectives.

2020 Sakhir Grand Prix, Sunday – Steve Etherington

2020 Sakhir Grand Prix, Sunday – Steve Etherington

La prochaine saison est déjà dans toutes les têtes et il faudra changer quelques habitudes. Associer Sergio Pérez à Red Bull mais aussi Sebastian Vettel à la nouvelle équipe Aston Martin. Voir Daniel Ricciardo en orange McLaren et se souvenir que l’équipe Renault s’appelle désormais Alpine, avec Fernando Alonso à son volant.

Les 14 titres de champion du monde des pilotes (7 pour Hamilton, 4 pour Vettel, 2 pour Alonso et 1 pour Räikkönen) qui se présenteront sur la grille de départ du Grand Prix d’Australie devraient être à la hauteur de leurs légendes…et c’est là encore un record égalé puisque 14 titres étaient déjà présents pour la saison 2012 !

Bonne fin d’année à tous et vivement la saison prochaine !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.