Présentation 2021 : Haas, Schumacher et Mazepin

La saison 2021 est déjà lancée avec les essais hivernaux qui se sont tenus à Bahreïn pendant trois jours. L’occasion parfaite de réaliser un tour d’horizon des forces en présence avec, en bonus, la côte Hors Pistes pour chaque équipe et pilote.

Haas-Ferrari

Photo by Sam Bloxham / LAT Images

L’équipe Haas est-elle encore une écurie américaine ? La question se pose à la vue de la nouvelle livrée qui met en valeur les couleurs du drapeau russe et le sponsor titre, Uralkali, dont le propriétaire n’est autre que Dmitry Mazepin, le père de Nikita Mazepin.

On sait que le milliardaire russe a investi beaucoup d’argent dans l’équipe et envisage même son rachat total. En attendant, l’équipe est en stand by et les moyens financiers ne semblent pas au mieux malgré l’investissement russe. Günther Steiner a affirmé que la monoplace 2021 ne serait pas développée durant l’année et que l’équipe se concentrait sur 2022. Dans ces conditions, cela sera difficile pour Mick Schumacher et Nikita Mazepin de briller.

La côte Hors Pistes : 50%

Mick Schumacher

Photo by Sam Bloxham / LAT Images

On l’attendait chez Alfa Romeo et c’est finalement au sein de l’équipe Haas que le fils du septuple champion du monde Michael Schumacher va faire ses débuts en Formule 1.

Auréolé du titre de champion de F2, Mick est donc plus que légitime pour accéder à la discipline reine du sport automobile. Il a prouvé durant sa jeune carrière dans les formules de promotion qu’il avait besoin d’un temps d’adaptation avant de délivrer son plein potentiel.

Débuter chez Haas est peut être la bonne solution tant l’équipe américaine n’a aucune ambition cette année et donc aucune pression à mettre sur ses pilotes. Le jeune allemand pourra donc faire son apprentissage en toute quiétude en conservant le rêve, un jour, de rejoindre Ferrari dont il fait partie de l’académie de jeunes pilotes.

La côte Hors Pistes : 60 %

Nikita Mazepin

Photo by Sam Bloxham / LAT Images

Avant même de démarrer sa carrière en Formule 1, le jeune russe s’est taillé une réputation peu enviable dans les paddocks et auprès des fans.

Outre son statut de « fils à papa », à l’image de Lance Stroll, Mazepin s’est mis beaucoup d’observateurs de la discipline à dos à cause de ses frasques douteuses en dehors des circuits.

Il faut également dire que son comportement en piste a souvent été sujet à débat. Dans ces conditions et au volant d’une monoplace médiocre, il va falloir que le Russe déploie des trésors de pilotage pour convaincre.

La côte Hors Pistes : 50 %

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.