Comme un mauvais souvenir…

L’effroyable accident de Romain Grosjean lors du premier tour du Grand Prix de Bahreïn dimanche dernier nous a rappelé des images et des émotions difficiles à voir ressurgir.

2020 Bahrain GP

BAHRAIN INTERNATIONAL CIRCUIT, BAHRAIN – NOVEMBER 29: Romain Grosjean, Haas F1 during the Bahrain GP at Bahrain International Circuit on Sunday November 29, 2020 in Sakhir, Bahrain. (Photo by Andy Hone / LAT Images)

Le communauté de la Formule 1, au sens large, est sortie meurtrie de ce dernier week-end de course à Bahreïn.

Les images de l’accident de la Haas flanquée du numéro 8 et de son pilote sortant des flammes après un choc effroyablement violent, vont nous rester en mémoire pendant longtemps.

Lors de ces quelques interminables 20 secondes d’attente, toutes les pires pensées nous sont passées par la tête.

Ne pas revoir immédiatement des images du lieux de l’accident et le pilote s’en sortir pas lui-même annonçait déjà que l’événement était grave.

Heureusement, après quelques minutes, une image furtive de Romain Grosjean, conscient et assis à l’arrière de la voiture médicale, venait rassurer tout le monde.

Mais une fois le choc passé, c’est la violence des images de l’accident qui ont continuées à nous faire trembler. Cette monoplace coupée en deux et le brasier dont s’est extrait avec une dextérité incroyable le pilote français avaient de quoi glacer le sang.

La brève interview de Günther Steiner, le visage fermé, la précipitation de Jean Todt et des membres de l’équipe Haas vers le centre médical du circuit, ont fait ressurgir en nous des sentiments de tristesse et de désolation que nous ne voulions plus ressentir. 

Des images qui nous ont rappelé les heures les plus sombres de la F1 mais qui, cette fois, se termine de manière heureuse avec un pilote légèrement blessé et surtout, vivant.

Le travail effectué sur la sécurité dans la discipline, à tous les niveaux, a été salvateur et démontre qu’il ne faut surtout pas se relâcher dans ce domaine et continuer à apprendre de ce type de situation.

Maintenant, nous avons hâte de revoir Romain Grosjean derrière le volant de sa Haas pour le dernier Grand Prix de la saison, à Abu Dhabi, si son état de santé le permet.

Outre l’hommage qu’il devrait recevoir pour ce qui sera probablement sa dernière course en F1, c’est avec un statut de super héro, si cher aux yeux de sa famille, qu’il devrait être accueilli dans le paddock.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.